Relocation worldwideManagement Mobility Consulting | Relocation Blog Relocation Blog Blog Relocation
Bookmark and Share

French Tech Visa, l’atout pour attirer les talents de la Tech en France

French Tech Visa Immigration MMC

Vers une pénurie de talents dans la Tech européenne

Bien que le nombre de développeurs software en Europe continue de croître, l’Europe compte actuellement plus d’un million d’emplois vacants dans le secteur des technologies.

En 2018, ce sont 200 000 nouveaux développeurs software qui ont rejoint les rangs pour un total de 5.7 millions. Malgré cela, il manque actuellement un million d’ingénieurs softwares et la situation est sur le point d’empirer. Selon Korn Ferry, dans 10 ans, il y aura un déficit d’au moins un million de profils technologiques… par pays européen !

Le recrutement des candidats de la Tech apparait donc comme devenant une priorité pour toutes les entreprises et ce dès à présent.

French Tech Visa, un Passeport Talent revisité

Mis en place par le gouvernement il y a près de deux ans sur un secteur économique restreint, le « French Tech Visa » est une procédure qui simplifie et accélère les formalités administratives en vue de l’obtention d’un titre de séjour pour les travailleurs étrangers recrutés par des entreprises françaises innovantes.

Les avantages du French Tech Visa :

– Il est valable quatre ans, renouvelable ;
– Il est étendu aux membres de la famille immédiate : les conjoints reçoivent également un titre de séjour les autorisant à vivre et travailler en France. Les enfants à charge sont également autorisés à vivre en France ;
– Aucun permis de travail supplémentaire n’est requis ;

Si les premiers critères d’éligibilité étaient trop restrictifs, ne permettant pas le boom d’attractivité espéré, le gouvernement a rectifié le tir en assouplissant les règles d’attribution de ces visas.

Une entreprise désirant embaucher un salarié étranger via le French Tech Visa doit répondre à l’un des critères suivants :

– Avoir reçu un financement public pour l’innovation au cours des 5 dernières années ;
– Avoir une partie de son capital détenue par une entité ayant pour objet principal le financement ou l’investissement dans des entreprises innovantes ;
– Avoir été accompagnée au cours des cinq dernières années par une structure d’accompagnement consacrée aux entreprises innovantes (incubateur / accélérateur) ;

Les entreprises pourront alors faire une demande en ligne pour un « French Tech Visa » à condition que le poste du futur salarié soit en lien avec le projet de R&D de l’entreprise ou avec son développement économique, social, international ou environnemental. Le montant de la rémunération doit également être supérieur à deux smics annuels brut, soit 36 509, 28 euros.

 

L’article vous a plu ? Des questions ? Besoin d’aide pour expatrier un collaborateur ? Contactez-nous !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *