Relocation worldwideManagement Mobility Consulting | Relocation Blog Relocation Blog Blog Relocation
Bookmark and Share

L’expatriation, une nécessité pour le développement international ?

Déc 12, 13 • Non classé, TendancesNo CommentsRead More »

Gulf_Worldwide_DPI_Product_Presentation

Une étude menée par « Les Echos » auprès des 800 plus grands groupes français concernant le développement international des entreprises et l’expatriation des salariés, révèle une nécessité pour les entreprises d’expatrier des salariés pour le développement international de l’entreprise.

Les conditions économiques actuelles et les objectifs de maîtrise des coûts freinent la croissance de l’expatriation du personnel en entreprise, mais sont loin d’encourager des réductions radicales.

Aujourd’hui, le développement international des entreprises se concentre sur plusieurs axes, notamment la construction et l’accompagnement des filiales et l’investissement en infrastructures. La constitution des équipes sur place constitue un chantier structurant pour la réussite des projets économiques, mais demeure complexe. La maîtrise de l’expertise requise, l’appréhension des objectifs stratégiques du siège, l’adhésion à la culture de l’entreprise sont autant de facteurs qui rendent la présence de personnels du siège indispensable pour le démarrage d’une filiale, et pour la continuité de celle-ci.

L’expatriation représente l’arme la plus solide pour affronter les défis mentionnés et reste globalement en croissance. Il y a environ 2 millions d’expatriés français à travers le monde (1,4 millions étant officiellement recensés par le Ministère des affaires étrangères).  L’augmentation du nombre d’expatriés, constante depuis vingt ans, s’est tassée en 2012 (1%), à comparer avec une augmentation de 6% en 2011 et d’une moyenne annuelle de 4% depuis 2000 . Les conditions économiques hostiles et les stratégies de réduction de coûts freinent la croissance du nombre d’expatriés.

Un des objectifs premiers cités par les entreprises est de former des équipes locales à des compétences spécifiques (79% des répondants), un indicateur révélateur, puisqu’il démontre les capacités des entreprises à s’appuyer sur les marchés locaux, tout en mettant en avant une certaine dépendance aux compétences présentes au siège de l’entreprise. 79% des entreprises indiquent ensuite envoyer des expatriés pour occuper des postes de direction, ce qui reflète une volonté des entreprises d’assurer un lien entre le siège et la filiale internationale en envoyant une ressource du siège, familière avec les politiques managériales de l’entreprise, pour occuper des postes à haute responsabilité. Le développement des carrières n’arrive qu’en troisième position et la quatrième revient aux missions de contrôles administratifs et financiers…

L’article complet sur le site internet du journal « Les Echos »

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *